Baisse des températures et mise en route de votre chaudiere : nos conseils pour un hiver en sécurité

Depuis quelques jours, le retour du froid est synonyme de chauffage dans les logements. Vous êtes déjà nombreux à nous contacter concernant la mise en route de votre chaudiere. Voici nos conseils à prendre en compte avant la mise en route votre chaudière et ainsi éviter une intervention des secours ou d’un professionnel en urgence :

entretien dépannage chaudiere
  • Purgez vos radiateurs :

Cette opération doit être réalisée idéalement à la fin de l’été afin d’anticiper la baisse des températures. La purge de vos radiateurs avant la mise en route de votre chaudiere va expulser l’air du système de circulation d’eau chaude. Pour cela : pensez à installez un récipient en dessous de la vis de purge avant de dévisser légèrement cette dernière jusqu’à entendre un sifflement.

 

  • Passez la chaudière en mode hiver :

Nous vous conseillons fortement de régler votre chauffage en mode hiver lorsque les températures commencent à baisser afin que votre système de chauffage soit opérationnel dès que vous en sentirez le besoin. N’hésitez pas à consultez la notice d’emploi de votre chaudière pour être guidé lors de cette manipulation.

 

  • Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Avant chaque hiver, faites entretenir votre système de chauffage et de production d’eau chaude ! En plus d’être obligatoire pour des raisons d’assurance, cet entretien est primordial pour votre sécurité.
Pensez également à aérer votre logement au moins 10 minutes par jour même quand il fait froid.

Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu.

 

Que faire en cas d’intoxication supposée ?
Si vous avez un doute ou présentez les symptômes suivants : maux de tête, nausées, malaises, vomissement…
– Aérez immédiatement les locaux,
– Arrêtez vos appareils à combustion,
– Evacuez au pus vite les locaux,
Appelez les secours (112,18,15).

Attendez l’intervention d’un chauffagiste professionnel ou des sapeurs pompiers avant de réintégrer votre habitation.

Menu

BESOIN DE PLUS D’INFORMATION ?
PAR TÉLÉPHONE AU 0810 0810 59
OU EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE CI-DESSOUS

Les informations recueillies via le présent formulaire permettent d’établir un premier contact avec OMEO et ses équipes afin d’échanger sur un projet et/ou d’établir une relation de prestation de services. La finalité du traitement des données personnelles et/ou professionnelles repose sur la base légale de l’article 6.1.b du règlement nᵒ 2016/679, dit règlement général sur la protection des données (exécution d’un contrat ou de mesures précontractuelles). Les données collectées sont destinées au responsable du traitement, ses services internes en charge de l’établissement de devis, ses agents commerciaux, les sous-traitants opérant la gestion du serveur web (OVH et FLOW44), les sous-traitants de production ainsi que toute personne légalement autorisée à accéder à ces données (services judiciaires, le cas échéant). La durée du traitement des données et de leur conservation est limitée à une année au-delà de la dernière relation avec l’utilisateur. Après une année d’inactivité de l’utilisateur, la société s’engage à placer ces données dans une base d’exclusion. La fourniture des informations demandées au sein du formulaire est nécessaire pour  a minima d’un premier contact mais reste entièrement facultative. Le responsable du traitement est OMEO  au capital de 50 000 € dont le siège est situé 1 213 rue des saules, 59262 Sainghin-en-Mélantois, immatriculé au RCS LILLE METROPOLE 523 461 135.
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en nous écrivant à [ laurent@omeo.com ]. Vous disposez du droit de demander au responsable de traitement l’accès aux données à caractère personnel, la rectification ou l’effacement de celles-ci, ou une limitation du traitement relatif à la personne concernée, ou du droit de s’opposer au traitement et du droit à la portabilité des données. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.